Hôtel Métropole Bruxelles: restauration du Bar XIXième

Hôtel Métropole: restauration du Bar XIXième , Place de Brouckère 31 à 1000 Bruxelles.

La pré-étude des polychromies a permise de mettre à jour de manière totalement inattendue de splendides fresques Art Nouveau au plafond du Bar.

Maître de l’ouvrage: Hôtel Métropole Brussels

Construit en plusieurs phases entre 1890 et 1910, le Bar, aussi appelé « jardin d’hiver » a subi de nombreuses modifications que l’on peut grosso modo résumer comme suit :

premier projet anonyme de 1891 (structure constructive de base)

début 1900, le projet d’Oscar Simon (projet qui supprime la cour et crée l’espace actuel). Réalisation des stucs par Félix Coosemans.

la modernisation de Adrien Blomme (1931 à 1936) (modification de l’escalier et de la spatialité)

le rafraîchissement des années septante (peinture beige sur l’ensemble des décors y compris les peintures des plafonds, remplacement du revêtement de sol)

Après une étude approfondie (analyse stratigraphique, étude historique, inventaire des archives, relevé précis de la situation existante), il apparaît clairement qu’il est impossible de restituer un état originel suite aux nombreuses modifications subies par le Jardin d’Hiver. Le principe de restauration adopté est de restituer le plus fidèlement possible l’état de 1901 en se basant sur trois types de documents :

  • les éléments conservés en place ;
  • les documents iconographiques conservés dans les archives familiales et institutionnelles
  • les études historiques (S.Herremans) et stratigraphiques (L. De Clercq et Marie-Hélène Ghisdal)

Toute la salle du bar a été restaurée afin de lui rendre son lustre d’antan. L’ancienne verrière, dont la structure était encore existante, a été recrée.

Certains éléments ont pu être reconstitués sur base des projets anciens, certains éléments ont été conservés, d’autres enfin ont fait l’objet d’une interprétation.

Le projet se veut donc respectueux des différentes époques tout en essayant de rendre à l’ensemble une homogénéité.

Les travaux ont concerné notamment :

  • la remise en valeur de l’ancienne verrière dont la structure était restée intacte. Un nouveau vitrail baigne l’espace de lumière naturelle.
  • la restauration des marbres
  • la restauration des staffs et restitution des éléments manquants
  • la restitution des peintures et polychromies
  • la restitution des couleurs de 1901
  • nouvel éclairage de l’ensemble dont la restitution des anciens lustres

Ce projet a été mené par le bureau d’architecture Hervé Vanden Haute en collaboration avec le cabinet p.HD – Paul Hautecler.

Voir aussi :