Smart house, une maison intelligente et familiale

Smart house, une villa contemporaine à Wavre où chacun occupe son espace tout en bénéficiant de la proximité de l’autre. Un logement kangourou, en quelque sorte, dont les pièces spacieuses peuvent accueillir sans problème de nouveaux membres quand la famille s’agrandit. La technologie, à la fois très présente et très discrète, assure un confort optimal.

Discrétion de la technologie 

La domotique garantit une gestion complète et optimale de l’éclairage et des énergies. Panneaux photovoltaïques, géothermie et refroidissement passif en été offrent tout le confort à cette villa exposée plein sud. L’intégration très discrète des différentes technologies préserve toutefois l’esthétique et les lignes épurées des façades. Les screens, par exemple, qui protègent les pièces vitrées des rayons du soleil et d’une chaleur excessive sont invisibles lorsqu’ils sont relevés. Le toit du volume formant le dernier étage accueille les panneaux photovoltaïques. Tandis que les toits en contrebas, visibles par les occupants, sont traités en toitures vertes pour une vue esthétiquement plus intéressante.

Une Smart house qui s’accroche naturellement au terrain

En plus de sa valeur esthétique, la végétation crée de l’intimité et joue avec le dénivelé de la pente. La maison en hauteur par rapport au niveau de la rue demande en effet un travail particulier sur les accès et le dénivelé. Les talus offrent ici une solution pratique et esthétique. Dispersés de part et d’autre des façades avant et latérales, ils relient graduellement la maison à la rue. Leur rondeur adoucit les lignes en cassant la pente.

Le même principe s’applique au mur noir qui prolonge la façade avant. Elément structurant, ce mur retient les terres. L’écran végétal qui le borde met la piscine et la terrasse à l’abri des regards. Les occupants profitent ainsi en toute quiétude de ces espaces idéalement exposés plein sud.  

Décrochement des volumes et harmonie des architectures

Le décrochement des trois volumes contribue à alléger une villa qui déploie ses 530 m² sur trois étages. Le premier volume, en porte à faux par rapport au garage, casse d’emblée l’aspect rectiligne d’une façade d’un seul tenant. Le volume intermédiaire déborde côté est pour créer une entrée couverte à laquelle on accède par un escalier. A terme, et grâce à la végétalisation, il se transformera en sorte d’escalier suspendu dont on ne verra plus la structure.

La Smart house se trouve sur un terrain qui jouxte celui où nous avons eu le plaisir de développer un autre projet architectural. Deux villas, deux personnalités. L’une est droite et joue avec la pente du terrain. L’autre, regorge d’obliques pour une volumétrie dynamique. Cependant, même si les lignes architecturales sont différentes, les deux villas présentent un langage commun. Une manière d’assurer l’harmonie même au-delà des limites de son jardin.

Voir aussi :
Vue idyllique sur le jardin mais aussi sur la campagne environnante visible à chaque étage de cette villa moderne
Une villa dans les bois qui reste lumineuse grâce à ses fenêtres et grandes baies vitrées
Villa contemporaine avec terrasse en toiture
Villa contemporaine dans le Brabant flamand