Le projet s’insère dans un beau terrain vallonné avec un impact minimum pour le voisinage. Discret, il minimise la surface construite sur la parcelle, préserve la partie boisée tout en trouvant la surface pour construire 2 maisons spacieuses dotées d’une piscine chacune.

Galerie d'images

    Une réponse intelligente aux spécificités du terrain

    Le programme se compose de deux habitations familiales (4 chambres et 3 salles de bain). Plutôt que d’occuper l’ensemble du terrain avec deux villas en milieu de parcelle, ce qui nécessiterait deux accès et potentiellement d’éliminer tout un massif d’arbres. La réflexion initiale prend donc le parti de réaliser des maisons jumelées pour préserver la végétation. Comme une maison sur le toit. L’habitation en contrebas fonctionne comme un socle et sa toiture végétalisée constitue le jardin pour la maison au-dessus. Ce parti pris exploite la différence de niveau du terrain pour venir s’enchâsser naturellement dans la pente. On peut ainsi passer du rez-de-chaussée à la toiture sans même s’en rendre compte, en suivant le mouvement naturel du terrain.

    Un tel plan permet également de libérer de l’espace au sol : on mutualise non seulement l’accès aux villas que l’on prolonge mais également la partie garage et carport. L’impact de ce choix entraîne aussi une augmentation de la surface végétale, la seule zone non végétalisée étant celle du toit du dessus, qui accueillera par ailleurs des panneaux photovoltaïques.

    Miser sur la proximité sans transiger sur l’Intimité

    L’entrée se fait par le pignon travaillé à partir d’une majestueuse dalle béton flottante. Un soubassement en aluminium noir s’efface de la vue et met en valeur la maison du dessus, habillée d’un parement de briques claires. Des ouvertures vitrées rythment le pignon et constituent des axes visuels vers et depuis l’intérieur. Une recherche sur les revêtements de sols et les claustras oriente la progression avec cohérence.

    La conception de ce projet apporte une solution ingénieuse à la question de l’intimité entre les maisons : en décalant le plan de celle du haut par rapport à celle du bas, on évite un vis-à-vis phonique et on libère l’espace destiné à accueillir une piscine en rez-de-chaussée. La maison sur le toit ne dispose d’aucune vue sur la maison du bas : le toit végétalisé qui lui sert de jardin est pensé de façon à préserver l’intimité. Enfin, pour garantir encore plus de tranquillité, les deux habitations sont orientées en oblique afin d’optimiser l’apport de lumière naturelle, de profiter de la plus jolie vue vers la partie boisée de la parcelle et de se protéger des regards extérieurs.

    La maison sur le toit

    On y accède soit par le garage du rez-de-chaussée, soit par le haut en empruntant un chemin d’accès qui accompagne la pente. Ce dernier permet un accès PMR qui dispense de prévoir un ascenseur. L’entrée par l’escalier débouche sur une courbe toute en subtilité qui adoucit la progression, accompagne le regard du visiteur entrant et lui facilite l’accès tout droit vers l’arrière-cuisine.

    Le reste de l’étage multiplie les transparences dans les deux sens : salon et cuisine traversants, double orientation pour chacune, cuisine ensoleillée du matin au soir. Depuis le bureau, le regard embrasse le salon et les pièces de vie tout en étant au calme pour le télétravail. Bureau, salon, salle à manger s’étendent de façon fluide, on peut déambuler librement de l’une à l’autre. Une terrasse couverte fait le lien entre tous ces espaces par l’extérieur.

    La maison en contrebas

    Orientée plein ouest, l’habitation en contrebas s’ouvre largement sur la verdure. On y entre, depuis le carport, par un long couloir animé d’une succession de séquences : accès cuisine, salon télé, chambres regroupées. Il débouche également sur un coin bureau et une pièce polyvalente dont l’usage peut évoluer dans le temps et dans la journée. La circulation très fluide d’une pièce à l’autre contribue à la sensation d’espace. C’est également le cas pour la salle de bain de la suite parentale, conçue tout en longueur de façon à minimiser l’encombrement en façade, tout en offrant un espace dégagé et un apport généreux en lumière naturelle. Une belle terrasse traversée par un arbre et la présence d’une piscine extérieure complètent l’ouverture vers l’extérieur du plan.

    Partager le projet