Tilly, ensemble contemporain dans un écrin de verdure

Trois entités distinctes, dont une pour les propriétaires, composent cet ensemble contemporain. Le bâtiment déploie ses formes en T dans un grand parc arboré et donne vue sur un étang qui s’intègre harmonieusement dans le paysage. La disposition des appartements préserve l’intimité de chacun.

Verticales, horizontale et toitures flottantes

Les lignes horizontales et verticales se combinent les unes aux autres avec fluidité. Les premières viennent bloquer les secondes pour former une sorte de T inversé. Chaque entité possède sa forme en T, surplombée par une toiture flottante. L’écriture architecturale, le jeu sur l’horizontalité et la verticalité, permet aussi d’ériger des murs qui protègent du regard tout en gardant l’épure des lignes.

Des toitures plates et débordantes coiffent ces trois grands T dont les formes sont soulignées par le crépi blanc et le bois huilé noir qui habillent les façades. En plus de leur valeur esthétique, les débordements de toiture présentent un aspect fonctionnel puisqu’ils protègent du soleil, créent des terrasses couvertes et protègent des vues.

Le vide pour créer un prisme de lumière

L’intégration de toitures flottantes, à la fois esthétiques et fonctionnelles, s’opère sans perte de luminosité. Grâce, notamment, aux volumes vitrés et aux espaces ouverts qui laissent entrer le soleil dans la maison à toute heure de la journée. 

L’espace mezzanine de l’appartement principal, par exemple, crée un puits intérieur qui éclaire pleinement les pièces en contrebas. Tel un prisme, il laisse passer la lumière qui se réfracte et se disperse dans différentes pièces. En plus d’assurer la luminosité, la mezzanine et son bureau attenant forment également une sorte de belvédère qui surplombe l’ensemble et donne vue sur la pièce d’eau.

Usage professionnel et privé

À l’heure actuelle, l’une des pièces de l’entité principale est réservée à une activité professionnelle. Le hall d’entrée attenant est assez large pour servir de salle d’attente. Deux pièces qui s’intègrent parfaitement dans l’appartement tout en étant parfaitement séparées des espaces privés.   L’appartement ne comporte pas de couloir, les habitants peuvent passer d’une pièce à l’autre en empruntant différentes entrées. Cette absence de couloirs, couplée aux vides et aux pleins des murs intérieurs, renforce la perspective et la transparence.  

Voir aussi :
Rénovation d’un appartement de style haussmannien à Paris