Une belle villa aux volumes dynamiques, articulés harmonieusement pour faciliter la vie quotidienne des habitants. Le programme propose des jeux de transparence et des espaces évolutifs en forte connexion avec la splendeur de la campagne environnante.

Galerie d'images

    Des façades dynamiques pour apprivoiser la lumière

    Implantée sur un terrain plutôt plat, bordé d’un massif imposant classé, la maison se positionne en fond de parcelle et offre une vue cadrée de part et d’autre d’un arbre remarquable.

    La façade avant, très dynamique en termes d’équilibre des volumes principaux et secondaires, se structure grâce à une arche élégante qui habille le carport. Celui-ci accueille un garage fermé et dessine une entrée couverte, éclairée devant la porte d’entrée d’une ouverture ronde dans le plafond. Étudié pour faciliter la vie quotidienne et la gestion des courses, l’imposant carport ouvre l’accès vers un garage qui mène directement à l’arrière-cuisine. Au nord, le pilier arrondi renforce encore la subtilité de l’articulation du bâtiment. L’angle ouest de la façade, vitré, permet de bénéficier d’un ensoleillement important, en particulier la lumière dorée de fin de journée. La pièce d’eau près de l’entrée appuie encore une esthétique tournée vers la nature de la villa

    A l’arrière, le bâtiment développe une façade en forme de V, afin d’orienter les vues vers la gauche et la droite de l’arbre principal. Cette configuration est également choisie pour préserver l’intimité des habitants. Avec une volumétrie différente au rez-de-chaussée et à l’étage, la façade profite de débordements de toiture qui dessinent des terrasses pensées pour être adaptées à différents moments de la journée : un espace dans le prolongement de la cuisine pour le matin, ou la terrasse principale ombragée qui jouxte le salon.

    Jeu d’arrondi et transparences

    Dès le hall d’entrée – modulable grâce à des portes escamotables – la fluidité des circulations s’impose : on peut rallier l’une ou l’autre des pièces en passant par l’intérieur ou l’extérieur. Le plan propose des pièces de vie en enfilade par la façade pour une sensation aiguë d’espace et de lumière. Très poussée, la recherche sur les points de vue joue sur les transparences des vues traversantes du salon et fait le lien entre le jardin arrière au nord et celui de l’avant. Afin de déjouer l’ombre du massif et de profiter malgré tout du soleil, ce salon traversant s’ouvre à fois sur une double hauteur et également, visuellement, vers l’horizon.

    En dépit des transparences, l’intimité est possible d’une pièce à l’autre. Selon l’endroit où l’on se tient dans la cuisine, dans la salle à manger ou dans le salon, on peut s’éclipser d’un espace tout en gardant un œil sur l’autre : on devine mais on ne voit pas ce qui s’y passe. Le rez-de-chaussée accueille en outre une autre pièce polyvalente, conçue pour évoluer dans le temps en fonction des besoins de la famille.

    La cage d’escalier avec son bel arrondi ouvre l’étage et permet à la lumière d’entrer en profondeur dans la maison. Cette dynamique accompagne le regard vers les vues diagonales pour apercevoir la vie à l’étage, en particulier l’espace en mezzanine qui abrite une pièce à l’usage modulable : salle de gym, bureau, chambre…

    Partager le projet