Summer Time, la villa d’un éternel été

Sa façade avant et son volume dynamique en Z cachent un escalier et même un mini-jardin japonais. A l’arrière, terrasse couverte, claustra, larges baies vitrées et jardin avec piscine invitent au calme et à la détente. Une villa de trois étages où l’on pourrait vivre comme si c’était éternellement l’été.

Luminosité et dynamisme   

L’entrée principale de la villa est située au premier étage. Pour y accéder, il faut emprunter l’escalier qui jouxte le carport. Invisible de la rue, cet escalier est protégé par un large mur qui prolonge la façade du premier étage. Un mini-jardin japonais agrémente l’ensemble et accueille les visiteurs dans une ambiance décontractée.

La façade du premier étage et le mur qui la prolonge sont aussi l’occasion d’imprimer un caractère dynamique à l’avant de la maison. En jouant avec la façade supérieure, légèrement en retrait, on crée en effet une forme en Z qui casse la monotonie du volume.

La fenêtre d’angle qui habille la pièce au-dessus du carport participe aussi à ce dynamisme. Mais elle offre d’autres atouts puisqu’elle laisse entrer la lumière du soir. Les fenêtres sont d’ailleurs omniprésentes sur l’ensemble des pignons et, principalement, sur la façade arrière. Lumière, transparence et sensation d’espace sont ainsi conviées dans chaque pièce.

Intimité et quiétude 

Si l’avant de la villa se dérobe aux regards, l’arrière est entièrement ouvert sur le paysage extérieur. Terrasse couverte près de la piscine, terrasse avec claustra au premier étage. Tout rappelle la douceur et la quiétude des soirées d’été. Différents aménagements sont pensés pour renforcer cette quiétude. Notamment les grandes baies vitrées qui donnent vue sur le jardin et le paysage.

L’intimité est, elle aussi, préservée. Les façades latérales se prolongent pour créer des sortes d’œillères qui protègent les pièces et les terrasses des vis-à-vis. A l’étage, même si de grandes fenêtres habillent deux côtés de la chambre des parents en formant un angle vitré, la discrétion est assurée. Par les œillères, d’abord, mais aussi par un décalage des pièces qui placent les deux chambres des enfants légèrement en retrait.

En dépit d’un volume important et d’une architecture résolument contemporaine, la villa s’intègre parfaitement dans son environnement et trouve harmonieusement sa place à côté des maisons voisines.

Voir aussi :
baies vitrées et décrochements de façade pour deux maisons mitoyennes à Limal (Wavre)
Vue idyllique sur le jardin mais aussi sur la campagne environnante visible à chaque étage de cette villa moderne
Une villa dans les bois qui reste lumineuse grâce à ses fenêtres et grandes baies vitrées
Villa contemporaine avec terrasse en toiture